Incontinence du chien, comment la soigner?

Incontinence du chienIl existe différentes causes à l’origine de l’incontinence canine. En effet, l’incapacité de l’animal à se contenir peut être un dysfonctionnement au niveau hormonal, hépatique ou rénal dû entre autre à une malformation congénitale, la présence d’une fistule, le vieillissement, ou d’ordre neurologique comme par exemple suite à un choc émotionnel. Le chien va alors uriner à des endroits inappropriés (tapis, meuble, couloir…) fréquemment, sans que l’on puisse faire grand chose, étant donné que c’est le sphincter est totalement relâché. Voici les types d’intervention et de soins vétérinaires courants visant à traiter l’incontinence chez le chien mâle et femelle.

Les soins homéopathiques pour combattre l’incontinence

Les soins homéopathiques peuvent donner de très bons résultats dans certains cas, notamment pour les chiens vieillissants ou ayant subi une intervention chirurgicale récente. Les granules homéopathiques sont ainsi administrés tous les 24 ou 48 heures pendant trois à six mois selon le cas.

L’injection de collagène

Il s’agit d’une injection dans la sous-muqueuse urétrale afin d’en épaissir la paroi dans le but d’augmenter la pression et par-conséquent, arrêter la fuite d’urine. L’opération est assez simple et surtout peu invasive, ce qui diminue grandement le risque de séquelle ou de complication.

La prise de médicaments

Si le problème survient après un stress ou un choc du système nerveux, il se peut que le muscle de la vessie soit atteint, ce que l’on appelle « instabilité du muscle détruseur » dans le jargon vétérinaire. Dans ce cas particulier, le chien émet des petites quantités d’urine de nuit comme de jour parce que la vessie se contracte de façon involontaire. Après une cystométrographie qui consiste notamment à observer la contraction de la vessie en le remplissant de liquide saline et un diagnostique positif prouvé par une fuite, le spécialiste fera par la suite une prescription d’un médicament.

L’hygiène

Pour le confort de l’animal, il faut veiller à ce qu’il soit bien propre et au sec. Une solution efficace serait de lui faire porter une couche ou slip anti-fuite disponible dans les animaleries et les magasins spécialisés. De même, il est tout à fait recommandé de nettoyer assez souvent le chien pour éviter une infection interne ou externe.

Pour conclure, il n’y a pas lieu de s’inquiéter si le chien n’arrive pas à se contenir pendant quelques jours. Si c’est une crise passagère, tout rentra dans l’ordre sans qu’il y ait besoin d’appeler le vétérinaire, sauf dans le cas où le problème persiste au-delà d’une semaine.